La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

Gustave
Être gay et créateur
Dernier Billet
Culture | Perso | 25.09.2015 - 21 h 41 | 0 COMMENTAIRES
Les petits mystères de Gustave : 1) Pourquoi peint-il si souvent les gens de dos ?
Étiquettes : , , , ,

Nous avons ensemble, parcouru la vie et l’œuvre de Gustave, et je ne pense pas avoir de choses à rajouter… si ce n’est les quelques bizarreries dans ses toiles, que je n’explique toujours pas. Les trucs qui ne rentrent pas dans la boîte au moment de tout ranger. je m’en vais donc les livrer à votre sagacité, parfois en esquissant des pistes, parfois en posant juste une question.
La première question qui me tracasse à la contemplation de ses images est donc : Pourquoi peint-il si souvent les gens de dos ?

489px-G._Caillebotte_-_Homme_portant_une_blousebalconcaillebotte4194_1457px-G._Caillebotte_-_IntérieurManAt%20HisBath0GustaveCaillebotte1884'On_the_Pont_de_l’Europe',_oil_on_canvas_painting_by_Gustave_Caillebotte,_1876-77,_Kimbell_Art_MuseumFemme-a-sa-toilette---de-Gustave-CaillebotteG._Caillebotte_-_Baigneur_s'apprêtant_à_plongerCAILLEBOTTE000350billardCaillebotte-Gustave-Portrait-of-Henri-CordierGustave_Caillebotte_-_La_leçon_de_pianoGC06aGustave-Caillebotte-Le-parc226-249-thickbox

Plusieurs pistes :

– C’est l’œuvre d’un homme voyeur qui veut que le spectateur surprenne le sujet comme lui peut le faire. Observer les gens de dos, c’est s’assurer de le faire à leur insu. D’où l’effet d’instant suspendu et d’indiscrétion.

– Il y a de l’érotisme à contempler un homme ou une femme à son insu. Le faire de dos, n’est-ce pas également un aveu d’un désir inversé ?

– Duranty disait en 1876 : « …avec un dos, nous voulons que se révèle un tempérament, un âge, un état social… » La silhouette de dos doit être aussi révélatrice de l’identité sociale, si le peintre est bon, du moins est-ce le sentiment du moment.

A vous de voir…

LES réactions (0)
Les petits mystères de Gustave : 1) Pourquoi peint-il si souvent les gens de dos ?

ajouteZ VOTRE réaction
Publicité